Échec et Rap


Échec et Rap,
Jean-Paul Nozière (Nathan, 2007)


Résumé
« Lili Rigosi, adjudant-chef de la brigade de gendarmerie de Sponge, enquête sur le meurtre de David, vingt-six ans. Dans la main droite de la victime, le meurtrier a laissé une pièce d'échecs : un fou. Léo, 15 ans, livre dans son journal intime son amour pour Marlène. Il y dit aussi le harcèlement qu'il subit de la part d'un infernal trio de rappeurs adolescents : Diesel, Sugar et Love Me. Petit à petit, Lili mène ses recherches. Petit à petit, Léo s'enfonce dans la souffrance. »
Le récit évoque des destins sombres, des souffrances, parfois des humiliations, qui poussent à la haine. Deux histoires en parallèle qui suivent des héros de l'âge adolescent à celui d'adulte.
 
Échec et Rap a reçu le prix « Les Mordus du Polar » en 2008


 Pourquoi avoir sélectionné ce livre ?

La construction narrative non linéaire, en puzzle, avec une double entrée, est très rythmée et efficace.

Ce roman « sociétal » peut donner lieu à de nombreux débats avec les jeunes, notamment sur les formes de violence au collège. Jean-Paul Nozière évoque avec justesse la réalité des adolescents (rappelons que ce roman s'inspire d'un fait divers réel), pose une réflexion sur l'identité au travers des rappeurs et parvient à donner de l'épaisseur à chaque personnage.

La perméabilité des frontières entre le bien et le mal, entre victimes et bourreaux, est interrogée. Cette ambivalence alimente en partie le suspense et met le lecteur dans une position fragile : qui aimer, qui détester ? Les personnages ne sont pas manichéens car ils portent à la fois une part d'ombre et de lumière.

 L'auteur : Jean-Paul Nozière a été professeur d'histoire-géographie en Algérie, puis documentaliste pendant 25 ans. Il a publié quelques nouvelles, une quinzaine de romans policiers pour adultes, et une cinquantaine de romans à succès pour la jeunesse mettant en scène des adolescents. Il vit actuellement en Bourgogne mais n'hésite pas à quitter son petit village pour aller à la rencontre de ses lecteurs, dans les collèges ou ateliers d'écriture de tous âges. Jean-Paul Nozière a reçu de nombreuses récompenses et un certain nombre de ses romans jeunesse figurent parmi la sélection Ricochet.

 

            Bibliographie sélective

-        Un été algérien (Gallimard Jeunesse, 1990). En Algérie, alors que la guerre d'indépendance éclate, Sélim et Paul, deux amis de 15 ans aux origines sociales différentes, ne vont pas connaître un été comme les autres … Récompenses : prix Totem (1990), prix de la SGDL (1990)

-        Maboul à zéro (Gallimard, 2003). Jean-Paul Nozière nous parle de notre société et de ses dérives, de la peur de l’autre qui mène à l’intolérance, dans un discours engagé mais qui ne propose pas de solution toute faite. Thèmes : Algérie, racisme, intégration, citoyenneté, tolérance, société. Récompenses : prix France Télévision (2003), prix des lycéens allemands (2005)

-        Que deviennent les enfants quand la nuit tombe ? (Thierry Magnier, 2012). Un roman à suspense, un récit croisé entre aujourd'hui et les années 60, entre la campagne française où Mélina vient de découvrir un crâne enfoui, et un île lointaine où Anélie et Ylisse vont être enlevés à leur famille. Thèmes : racisme, enquête, déracinement.

 L'éditeur : Nathan

Depuis leur création, en 1881, Nathan a pour vocation les savoirs et les apprentissages, en respectant le plaisir de la découverte et de la connaissance. Cette mission est centrée autour de l'enfant et de la pédagogie, de la petite enfance à l'Université. Son département jeunesse est l'un des plus importants en France : plus de 2000 titres à son catalogue, 250 nouveautés par an qui concernent tous les publics de 0 à 15 ans. Nathan développe également des collections destinées au grand public dans le domaine du livre pratique autour de la nature et de la science, et, depuis peu, des ouvrages consacrés à la photographie.

2 commentaires:

  1. J'ai trouvé cette histoire triste et assez violente.L'intrigue policière trop facile et inintéressante . BOF.

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai pas lu ce livre, et personnellement, il ne me tente absolument pas,il a l'air trop violent et triste... déjà que je mets dans des états pas possible quand je lis un manga tout mignon... ben c'était triste en même temps... lol

    RépondreSupprimer